Après avoir passé beaucoup de temps sur wmfs, je cherchais un wm encore plus léger et surtout plus rapide, avec une conf toute simple. Rien que sur wmfs, qui est loin d'être le plus lourd des wm, je n'utilise que 10% des fonctionnalités, la conf est blindée et le démarage reste assez lent.

Au hasard du web je suis tombé sur dwm, un wm développé par la communauté suckless dont voici un extrait du manifeste :

Ingenious ideas are simple. Ingenious software is simple. Simplicity is the heart of the Unix philosophy. The more code lines you have removed, the more progress you have made. As the number of lines of code in your software shrinks, the more skilled you have become and the less your software sucks.

À partir de là tout est dit. Dans dwm pas de fonctions à tout faire, mais du code efficace, sans bugs et utilisable. Le dernier point dépend bien entendu que de vous. Personnellement toutes les fonctions que j'attends d'un wm y sont.

Dans dwm pas de fichier de configuration, il y a dans le répertoire des sources un fichier config.h dans lequel vous devez mettre votre configuration. Il faut recompiler à chaque modification de la configuration, comme ça vous avez votre propre dwm et c'est assez sympa comme principe je trouve.

De plus vous pouvez créer vos propre fonctions assez facilement, le code est simple, lisible et surtout très court (~2000 lignes). Pour vous donner un exemple il n'y a pas de fonction qui permette d'atteindre le tag précédent ou suivant. Vous pouvez vous inspirer de mon config.h (c'est un vieux patch que j'ai trouvé sur la mailing list que j'ai du un peu modifier pour que ça marche avec dwm 5.8). Beaucoup d'autres patchs sont disponibles sur le site de dwm.

Je crois que j'ai trouvé mon wm, mais bon je le dis à chaque fois que je trouve un wm :-)

Tags: wm
comments powered by Disqus